UMR IHAP (École Nationale Vétérinaire de Toulouse & INRA)

 

The « host pathogen interactions » (IHAP) Unit, Joint Research Unit between INRA and the National Veterinary School of Toulouse (ENVT) generates knowledge on the interactions between pathogens and their hosts. The research topics are focused on the three major areas of infectious diseases:

  • Evolution, emergence and virulence of pathogens,
  • Infectious process and host response,
  • Contribution to a better control of diseases

The strategy study of infectious mechanisms aims to integrate, wherever possible, the various levels of investigation (molecular, cellular, organism, population). The implementation of the UMR on the campus of ENVT stimulates the interactions between veterinary and academic training of researchers, and promotes contacts with socio-professionals and public authorities. To carry out its work, the IHAP Unit has laboratories and animal containment level BSL 2 and 3.

The virology team develops research projects on types A and D influenza viruses and on identification and characterization of emerging viruses of poultry, rabbits and ruminants, whether new viruses, new variants or new clinical forms.

The « avian coronavirus » project (Mariette Ducatez and Jean-Luc Guérin) aims to study the pathophysiology and the species barrier of Guinea fowl enteric coronavirus, through molecular studies and experimental infections.

 

L’Unité « Interactions hôtes agents pathogènes » (IHAP), Unité Mixte de Recherche entre l’INRA et l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (ENVT) a pour but la production de connaissances sur les interactions entre les microorganismes pathogènes et leurs hôtes. Les thèmes de recherche se déclinent autour des trois axes majeurs de l’infectiologie :

  • Évolution, virulence et émergence des pathogènes
  • Processus infectieux et réponse de l’hôte
  • Contribution à un meilleur contrôle des maladies

La stratégie d’étude des mécanismes infectieux a pour objectif d’intégrer, chaque fois que possible, les différents niveaux d’investigation (moléculaire, cellulaire, organisme, population). L’implantation de l’UMR au sein de l’ENVT permet de stimuler les interactions entre chercheurs de formation vétérinaire et universitaire, et favorise les contacts avec les milieux socio-professionnels et les pouvoirs publics. Pour mener à bien ses travaux, l’Unité IHAP dispose de laboratoires et d’animaleries de niveaux de confinement BSL-2 et -3.

L’équipe de virologie développe des projets de recherche sur les virus influenza de types A et D et sur l’identification et la caractérisation de virus émergents des volailles, lapins et ruminants, qu’il s’agisse de nouveaux virus, de nouveaux variants, ou de nouvelles formes cliniques.

La thématique « coronavirus aviaires » de l’équipe (Mariette Ducatez et Jean-Luc Guérin) porte sur l’étude de la physiopathologie et de la barrière d’espèce des coronavirus entéritiques de la pintade, au travers d’études moléculaires et d’infections expérimentales.